La biodiversité pour lutter contre les changements climatiques

Parmi les nombreux services écosystémiques rendus par la biodiversité, se trouve la lutte contre le changement climatique. Un sujet au cœur de l’actualité avec le récent rapport du GIEC*, les importantes inondations observées en Belgique et les incendies qui ravagent plusieurs pays du monde.

* Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat

  • La communauté scientifique inquiète : zoom sur le rapport du GIEC

Le 09 août dernier, le GIEC a publié le 1e volet de son 6e rapport d’évaluation portant sur les éléments scientifiques du changement climatique. Ce rapport lance un nouveau signal d’alarme quant à l’état du système climatique. Les conclusions sont plus qu’inquiétantes. Outre l’influence désormais scientifiquement établie des activités humaines sur les changements du climat, c’est également leur ampleur et leurs conséquences irréversibles qui alarment les experts.

Tout cela est d’autant plus préoccupant que l’avenir ne s’annonce pas meilleur : le rapport établit que le réchauffement se renforcera d’ici 2050 et que les puits de carbones océaniques et terrestres perdront en efficacité, augmentant ainsi le taux de croissance de CO2 dans l’atmosphère.

De la nécessité d’agir rapidement

Pour limiter le réchauffement climatique, une seule solution : réduire significativement les émissions cumulées de CO2 et autres gaz à effet de serre ! L’impact d’une telle réduction se ressentira à court terme sur la composition atmosphérique et la qualité de l’air.

Mais comment y parvenir ? Car au-delà des enjeux politiques et environnementaux, agir sur le changement climatique est également une nécessité sociale. Les inondations dévastatrices observées en Belgique durant l’été 2021, tout comme les violents incendies en Grèce, en Turquie, en Californie et en Italie en sont une preuve indéniable. Le bilan, tant humain que matériel, est lourd. Il démontre l’impact direct de ces dérèglements climatiques sur nos vies et l’urgence dans laquelle nous nous trouvons.

La biodiversité pour aider à atténuer les changements climatiques

La biodiversité fournit de nombreux services à l’homme et son environnement, notamment en matière de régulation du climat. Les écosystèmes océaniques et terrestres jouent par exemple un rôle essentiel dans l’absorption et le stockage du dioxyde de carbone. À eux seuls, ils absorbent près de la moitié des émissions de CO2 générées par l’homme.

La biodiversité elle aussi menacée par le réchauffement

Malheureusement, malgré leur importance, la biodiversité est menacée et les habitats naturels sont quotidiennement dégradés. La destruction et la fragmentation des habitats, la surexploitation, la pollution, les espèces exotiques envahissantes, ainsi que le réchauffement climatique sont pointés du doigt. Néanmoins, l’impact de ce dernier est tel, que les experts considèrent qu’il pourrait en devenir la cause principale avant la fin du 21e siècle.

Les conséquences du changement climatique sur la biodiversité sont effectivement nombreuses. Le rapport du GIEC souligne notamment :

  • Sur 105.000 espèces étudiées, 6% des insectes, 8% des plantes et 4% des vertébrés subiront une modification de leurs aires de répartition géographique si les températures augmentent de 1.5°C. Ces pourcentages sont doublés dans le cas d’un réchauffement de 2°C !
  • En lien avec le point précédent, le risque de prolifération d’espèces exotiques envahissantes est également plus élevé, avec toutes les conséquences écologiques, économiques et sanitaires que cela implique.
  • Près de 7% de la superficie terrestre mondiale risque de subir une transformation de ses écosystèmes ! La dégradation des habitats naturels s’accélèrera donc durant les prochaines années.
  • Des changements phénologiques (événements périodiques comme l’éclosion des bourgeons ou la reproduction de certaines espèces, par exemple) sont de plus en plus souvent recensés, impactant les interactions entre les espèces.
  • Si la température augmente de 1.5°C ou 2°C, entre 70% et 99% des récifs coralliens seront détruits !

La préservation et la restauration de la biodiversité, un enjeu essentiel

La conservation de la biodiversité et la protection de l’environnement représentent des enjeux essentiels de notre époque. Dans le cadre spécifique du changement climatique, la biodiversité a effectivement de nombreuses solutions à nous offrir.

  • Les océans et les forêts jouent un rôle essentiel dans la régulation du climat en absorbant près de la moitié du dioxyde de carbone généré par l’homme.
  • Les écosystèmes côtiers, tels que les zones humides, les mangroves et les récifs coralliens, constituent une protection naturelle contre les tempêtes et les inondations.
  • Outre son rôle dans la purification de l’air et de l’eau, la végétation permet également de réduire les îlots de chaleur en ville ou encore de stabiliser les sols et ainsi réduire le risque d’inondation.
  • Et bien d’autres encore…

Il est essentiel de s’inspirer de la nature, car elle nous offre de très nombreuses solutions peu coûteuses à mettre en place et efficaces rapidement. Les experts scientifiques l’affirment : résoudre la crise de la biodiversité en inversant son déclin permettra de lutter plus efficacement contre le réchauffement climatique.

  • Quelques exemples d’actions pour atténuer les conséquences du réchauffement

Si les habitats naturels peuvent effectivement aider à limiter les risques naturels comme les inondations ou les incendies vécus durant l’été 2021, ainsi que les canicules de plus en plus fréquentes depuis le début du 21e siècle, quelles sont les actions concrètes à mettre en place ? À chaque conséquence, un ensemble de solutions naturelles existe.

Pour améliorer la qualité de l’air et lutter contre les canicules, surtout en ville, nous pouvons notamment penser à :

  • Aménager des espaces verts, des parcs urbains et des zones humides créant ainsi des îlots de fraicheur
  • Mettre en place une gestion différenciée des espaces verts publics, mais également des jardins privés
  • Végétaliser le bâti, notamment via la création de toitures ou de façades végétalisées

En ce qui concerne la lutte contre les inondations, de très nombreuses solutions naturelles existent également :

  • Protéger et restaurer les zones côtières, notamment en les végétalisant
  • Restaurer des plaines inondables et créer de nouvelles zones humides
  • Stabiliser les berges de nos cours d’eau en implantant des arbres et des buissons
  • Désimperméabiliser les sols afin de favoriser le cycle de l’eau et réduire le ruissellement

Enfin, il est essentiel de rendre nos territoires moins vulnérables aux incendies, notamment en encourageant la diversité au sein des forêts ou en encourageant des pratiques de pâturage extensif.

Biodiversité et changement climatique : conclusion

La biodiversité et les changements climatiques sont intimement liés. Malheureusement, à l’heure actuelle, il est davantage question d’un cercle vicieux plutôt que vertueux. Indispensables pour lutter contre le réchauffement, les écosystèmes et la biodiversité se retrouvent eux-mêmes fortement impactés, notamment par les modifications du climat. Et pourtant, de multiples solutions existent afin de résoudre ces deux crises majeures. C’est pourquoi travailler ensemble à la protection et à la restauration de la biodiversité représente une telle nécessité.

CONTACTEZ-NOUS

Share this post